Aller au contenu

Actualités

Découvrez ici un éclairage sur nos actualités, nos actions de prévention et de solidarité, afin de vous permettre de découvrir ce qui anime Tégo au quotidien.

Le simulateur de conduite d’ambulance : un dispositif de formation innovant !

Tégo et les représentants de l’Ecole du Val-de-Grâce étaient présents au centre de formation opérationnelle santé (CeFOS) de La Valbonne (01) pour l’inauguration d’un simulateur de conduite d’ambulance. Cette inauguration est le résultat d’une étroite collaboration entre Tégo, le Service de Santé des Armées (SSA) et la société ECA Group (concepteur du simulateur).

Chaque année, au CeFOS, l’Institut de Formation des Ambulanciers Militaires (IFAM) forme environ 140 personnes dont 120 au métier d’auxiliaire ambulancier et 20 au métier d’ambulancier.
« Jusqu’à présent, l’apprentissage de la conduite des ambulances était surtout théorique, car nos véhicules ne disposent pas de la double commande.
De ce fait, la formation pratique était impossible pour raisons de sécurité » explique l’Infirmier en Soins Généraux de 2ème Grade (ISG2G) SBAHI, coordonnateur pédagogique de l’IFAM.

L’acquisition de ce simulateur répond à ce besoin de formation pratique à la conduite en toute sécurité. Il permet, en effet, d’appréhender la conduite d’un véhicule dont le gabarit et le tonnage correspondent précisément à ceux des ambulances utilisées dans le SSA.
De plus, il tient compte du retentissement des effets du transport sur l’état du patient situé à l’arrière du véhicule.
Appréhender la signalisation routière, les accidents, la météo, la circulation, la traversée de piétons, les autres automobilistes…cette multiplicité d’exercices permet de dédramatiser les situations et de donner les bons réflexes.

Grâce à une tablette, le formateur peut également interagir instantanément avec le conducteur puis analyser l’exercice immédiatement à l’issue de la simulation.
« Le simulateur sera intégré aux formations de l’IFAM dès la rentrée » termine l’ISG2G SBAHI, et comme l’a indiqué dans son allocution le médecin général Humbert Boisseaux, Directeur de l’Ecole du Val-de-Grâce, « un partenariat particulièrement pertinent et efficace comme celui-là met en valeur les formations concernées délivrées par le CeFOS, et permettra de renforcer encore la sécurité dans la prise en charge de nos malades et de nos blessés. »
Il sera utilisé dans un 1er temps dans la formation initiale, mais pourra aussi être déployé pour les ambulanciers déjà en exercice et voulant se perfectionner.

Trottinettes électriques les bonnes pratiques

En 2018, plus de 230 000 trottinettes électriques ont été vendues en France. C’est deux fois plus qu’en 2017 ! Le marché des trottinettes en libre-service, quant-à-lui, ne cesse de se développer. Actuel ou futur utilisateur ? Voici quelques conseils avant de prendre le guidon ! Qui peut conduire une trottinette électrique ?
Toute personne n’ayant pas consommé d’alcool ou de substances illicites. Il n’y a pas besoin de détenir un permis. Néanmoins, il vaut mieux s’aguerrir sur un chemin sécurisé avant d’emprunter la voie publique.
Comment dois-je m’habiller ?
Optez pour des vêtements longs et des chaussures fermées. Une chute à 20 km/h peut avoir de lourdes conséquences. Des éléments rétro réfléchissants et un gilet de sécurité sont également utiles pour rouler de nuit. Quelles protections sont nécessaires ?
Même s’il n’est pas obligatoire, le port du casque est fortement recommandé, tout comme les gants. Quels équipements pour ma trottinette ?
Pour assurer une sécurité à toute épreuve, il vous faut des feux avant et arrière, des éléments rétro réfléchissants ainsi qu’un avertisseur sonore. Puis-je transporter un passager ?
Non. La maniabilité en serait grandement réduite et le risque de chute beaucoup plus important. L’utilisation du téléphone portable est d’ailleurs à proscrire, de même que les écouteurs et casques audio.

Attention aux distances d’arrêts !

À 20 km/h, il faut en moyenne 2 mètres à une voiture pour s’arrêter alors qu’il faut près de 12 mètres pour une trottinette électrique standard. Vous devez adapter votre vitesse et les distances de sécurité.