Aller au contenu
Trottinettes électriques les bonnes pratiques

Trottinettes électriques les bonnes pratiques

Trottinettes électriques : les bonnes pratiques

Trottinettes électriques les bonnes pratiques
En 2018, plus de 230 000 trottinettes électriques ont été vendues en France. C’est deux fois plus qu’en 2017 ! Le marché des trottinettes en libre-service, quant à lui, ne cesse de se développer. Actuel ou futur utilisateur ? Voici quelques conseils avant de prendre le guidon !

Qui peut conduire une trottinette électrique ?
Toute personne n’ayant pas consommé d’alcool ou de substances illicites. Il n’y a pas besoin de détenir un permis. Néanmoins, il vaut mieux s’aguerrir sur un chemin sécurisé avant d’emprunter la voie publique.
Comment dois-je m’habiller ?
Optez pour des vêtements longs et des chaussures fermées. Une chute à 20 km/h peut avoir de lourdes conséquences. Des éléments rétro-réfléchissants et un gilet de sécurité sont également utiles pour rouler de nuit.

Quelles protections sont nécessaires ?
Même s’il n’est pas obligatoire, le port du casque est fortement recommandé, tout comme les gants.

Quels équipements pour ma trottinette ?
Pour assurer une sécurité à toute épreuve, il vous faut des feux avant et arrière, des éléments rétro-réfléchissants ainsi qu’un avertisseur sonore.

Puis-je transporter un passager ?
Non. La maniabilité en serait grandement réduite et le risque de chute beaucoup plus important. L’utilisation du téléphone portable est d’ailleurs à proscrire, de même que les écouteurs et casques audio.

Attention aux distances d’arrêt !

À 20 km/h, il faut en moyenne 2 mètres à une voiture pour s’arrêter alors qu’il faut près de 12 mètres pour une trottinette électrique standard. Vous devez adapter votre vitesse et votre distance de sécurité.