Les assurances en cas de catastrophe naturelle

De nombreux départements sont de plus en plus fréquemment touchés par des événements climatiques hors norme. Dans ces situations exceptionnelles, comment fonctionnent les assurances ?

La garantie « cat nat » pour votre habitation

Tempête, ouragans, inondation, sécheresse, coulées de boue… Dans ces cas de figure, c’est la garantie « catastrophe naturelle » incluse dans l’ensemble des contrats « habitation » qui peut permettre votre indemnisation.

Face à ces situations exceptionnelles, l’Etat peut prendre des mesures particulières facilitant la prise en charge des dommages. Les pouvoirs publics peuvent décréter, pour un événement donné et sur une ou plusieurs communes l’état de catastrophes naturelles par la publication d’un arrêté interministériel.

Que couvre-t-elle ?

La garantie catastrophe naturelle prend en charge les dommages directement causés par le phénomène climatique à l’ensemble de vos biens garantis par votre contrat.

Il peut s’agir par exemple des frais de déblais, de démolition, de pompage, de nettoyage et de désinfection des locaux. Elle peut également intervenir pour les dommages subis par vos bâtiments si la stabilité de la maison est atteinte du fait d’un glissement de terrain. De plus, elle garantit les dommages causés aux appareils électriques, au contenu des réfrigérateurs et congélateurs à la suite d’une submersion due à une inondation.

 

Ce que vous devez faire auprès de l’assureur

Vous devez déclarer au plus tôt le sinistre à votre assureur et lui transmettre un état estimatif des pertes, accompagné de tout document justificatif (photos, factures d’achat, expertise, acte notarié, etc.).

L’assureur  missionnera dans les meilleurs délais un expert avant le début des travaux de remise en état.