Aller au contenu
Fatigue matinale : 3 conseils Tégo pour améliorer votre qualité de sommeil

Fatigue matinale : 3 conseils Tégo pour améliorer votre qualité de sommeil

Vous êtes fatigué chaque matin au réveil ? Il est probable que votre qualité de sommeil soit en cause. Tego vous donne plusieurs conseils qui pourraient changer vos nuits... et vos journées.

1 - L’enjeu : améliorer votre qualité de sommeil

Le sommeil est une période de repos indispensable. Être fatigué dès le réveil, c’est l’assurance de traîner un état de fatigue diffus tout au long de la journée. Si vous êtes adulte, sachez que vous avez besoin de 7 à 8 heures de sommeil en moyenne chaque jour. Il est donc important de créer les conditions qui amélioreront sensiblement vos chances de bien dormir : peu de lumière, pas de bruit, une température moyenne, une humidité modérée et une literie de qualité.

2 – L’objectif : parvenez à respecter vos cycles de sommeil

Phénomène complexe, le sommeil se déroule selon un schéma précis, comprenant une alternance de différentes phases : endormissement, sommeil léger, sommeil profond et sommeil paradoxal (au cours duquel se produisent les rêves). Cette alternance a lieu sur un cycle de 90 minutes. Sur 7 à 8 heures, chaque nuit doit ainsi comprendre 5 cycles consécutifs : c’est à cette condition que la récupération de la fatigue de la veille sera obtenue. Autrement dit, le réveil en plein sommeil profond ou paradoxal (par exemple par une sonnerie) engendre une fatigue, une lenteur à effectuer les tâches quotidiennes, et donc une mauvaise adaptation aux exigences de votre vie professionnelle.

3 – En pratique : les points auxquels vous devez prêter attention

Pour améliorer votre sommeil, plusieurs comportements sont à proscrire. Tout d’abord, Tégo vous recommande de vous efforcer à vous endormir à des horaires réguliers chaque soir. Avant l’heure du coucher, évitez également de faire du sport ou encore de regarder la télévision ou l’ordinateur dans votre chambre. L’alimentation influe aussi sur le sommeil : dîner trop copieux ou déjeuner « sur le pouce », consommation excessive d’alcool ou de café sont fortement déconseillés. Sans parler évidemment de la prise de drogues : cannabis, cocaïne, etc. Par ailleurs, sachez que différentes maladies (diabète, maladie de Parkinson, apnée du sommeil, toux nocturnes...) sont autant d’éléments qui peuvent nuire à la qualité de votre sommeil.

Conseil de l’expert

Mieux vaut se méfier de la prise intempestive de plusieurs médications pourtant réputées bénéfiques au sommeil. Certaines sont en réalité des excitants parfaitement contre-productifs, à l’image des tisanes avec du thé vert ou des médicaments à base de benzodiazépines.