Aller au contenu

4 conseils pour bien réagir en cas d’incendie domestique

Calme et sang-froid sont vos meilleurs alliés face à un incendie domestique. En attendant l’arrivée des secours, soyez réactif. Tégo vous guide pour adapter votre comportement aux circonstances.

1 - L’enjeu : avoir les bons réflexes

Toujours soudain, redoutable par ses ravages potentiels, l’incendie domestique n’arrive pas qu’aux autres. Certains d’entre vous sont habitués à lutter contre ce sinistre dévastateur. Mais, dans la panique, on peut oublier les réflexes les plus basiques. Les avoir bien en tête au moment de la catastrophe peut sauver votre vie et celle de votre famille.

2 – L’objectif : préservez votre vie

En cas de début d’incendie, il faut agir vite. Soyez toujours équipé à votre domicile d’un extincteur portatif à eau pulvérisée, acheté de préférence chez un revendeur qui en assurera la maintenance. Pensez à le faire vérifier une fois par an.

Si l’incendie est déjà trop important et que vous ne pouvez l’éteindre avec l’extincteur, tout l’objectif est de vous préserver en attendant l’intervention des pompiers, puis de faciliter leur travail. Ayez confiance en leur professionnalisme. Dans tous les cas, ils mettront tout en œuvre pour vous secourir. Gardez votre sang-froid et appelez très vite le 18 ou le 112. Donnez vos nom, numéro de téléphone et adresse précise et ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande.

3 – En pratique : adaptez vos actes à la situation

Les gestes simples à mettre en œuvre dépendent de l’endroit où démarre le feu.

  • S’il se déclare au-dessus de vous : sortez et faites sortir rapidement toutes les personnes présentes dans la maison ou l’appartement. Ne laissez jamais seul un enfant ou une personne âgée, même pour aller chercher des secours. Pensez à fermer la porte en partant.
  • S’il se déclare au-dessous ou au même étage : ne sortez pas par l’escalier. Restez chez vous et fermez la porte. Arrosez-la et colmatez-la avec des linges mouillés. Puis signalez-vous à une fenêtre : vous pouvez l’ouvrir, sauf si des flammes ou d’épaisses fumées proviennent de l’extérieur. N’hésitez pas à crier, à taper pour être entendu.
  • S’il se déclare à l’extérieur : vérifiez que personne n’est resté dehors. Tout l’enjeu est ensuite d’empêcher la fumée d’entrer. Fermez tout : volets, portes, trappe de la cheminée, bouches d’aération, et mettez des linges mouillés contre le bas des portes. Le cas échéant, laissez le portail ouvert pour les sapeurs-pompiers.

4 – Si le feu a pris sur une personne

Arrosez les vêtements de la victime avec de l’eau, ou enroulez-la dans une couverture ou un vêtement large après l’avoir fait s’allonger au sol. Attention, n’utilisez pas de tissu synthétique inflammable ! A défaut, aidez-la à se rouler par terre. N’essayez jamais d’enlever des habits brûlés : ils collent à la peau.

Les conseils de l’expert

Si la fumée envahit la pièce dans laquelle vous êtes réfugié, rampez au sol : l’air frais se trouve au sol. Couvrez-vous nez et bouche avec un morceau de tissu humide. Ne jamais jeter d’eau sur de l’huile, et veillez à ne pas vous approcher trop près d’un foyer.

Le chiffre clé

10 minutes, c’est le temps moyen avant que les pompiers n’interviennent en milieu urbain. Une porte résiste en général 30 minutes au feu.

Obligatoire dans tous les logements depuis le 8 mars 2015, le détecteur autonome avertisseur de fumée (ou DAAF) est un élément important de votre sécurité. Pensez à vérifier régulièrement son bon fonctionnement.